31 août 2011

Les chaudières à bois

 

Les chaudières à bois utilisent trois techniques :

 

  • Les chaudières à combustion montante

Elles sont simples mais de qualité médiocre. Le combustible est empilé sur la grille (la « sole ») du foyer. Toute la charge s’enflamme simultanément. La combustion est difficile à maîtriser et, en général, de médiocre qualité et incomplète

  • Les chaudières à combustion horizontale

Les phases de combustion et de séchage sont dissociées et la combustion a lieu en couches minces. Les arrivées d’air primaire et secondaire sont mieux contrôlées, donc la combustion est améliorée et le taux d’imbrûlés diminue ;

  • Les chaudières à combustion inversée

Elles offrent une bonne qualité de combustion. Les flammes se développent au travers de la grille, support du combustible, ou au travers d’une tuyère. Les entrées d’air primaire et secondaire sont distinctes, ce qui améliore encore la qualité de la combustion.Après la combustion primaire du bois, les fumées ont encore un potentiel énergétique important.Un nouvel apport d’air dans le foyer permet de ré-enflammer les gaz imbrûlés. Le rendement est amélioré et la pollution réduite.

  • Les chaudières « turbo » sont les plus récentes.

Elles perfectionnent les chaudières à combustion inversée. Elles sont équipées d’une turbine qui introduit l’air de combustion ou d’un extracteur qui aspire les fumées. Elles offrent un meilleur rendement.

 

 

La chaudière à plaquettes ou à granulés

Les chaudières automatiques à plaquettes ou à granulés présentent de nombreux avantages. Utilisant une énergie renouvelable, elles offrent une facilité d’utilisation similaire à celle des chaudières au fioul ou au gaz.

L’alimentation de ces chaudières est programmée et automatique. Le combustible est stocké dans un silo de plusieurs mètres cubes, généralement enterré ; l’autonomie peut être de plusieurs mois. La chaudière est alimentée par une vis sans fin. De même, c’est une vis sans fin qui évacue les cendres.

Toutes les étapes (alimentation, combustion, décendrage, extraction des fumées, etc.) sont contrôlées et optimisées grâce à une régulation électronique. Le rendement peut atteindre 90 %, performance équivalente à celle des chaudières à fioul.

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DES CHAUDIÈRES À BOIS

Type de chaudière

Rendement

Gamme de puissance

Type d’émetteurs de chaleur

Chaudière à bois

55 à 80 %

2 à 25 kW

Emetteurs haute-température ou basse-température (radiateurs, planchers chauffants…)

Chaudière à granulés de bois

75 à 90 %

Chaudière à plaquettes

75 à 85 %

  • Le rendement (en %) : il représente l’efficacité de la chaudière.

Il correspond au rapport suivant :

Rendement = (Quantité d’énergie sortant de la chaudière sous forme de chaleur) / (Quantité d’énergie injectée dans la chaudière sous forme de combustible)

  • La puissance (en kW) : la capacité de la chaudière à produire de la chaleur. Ainsi une chaudière de 5 kW peut suffire pour chauffer une petite maison bien isolée, alors qu’une grande maison mal isolée peut avoir besoin d’une chaudière de 20 kW.

Puissance = (Quantité d’énergie produite par la chaudière) / (Unité de temps)

infos de lares et penates

 

Différents fonctionnements de chaudières à bois 

 

chaudiere-bois  

 

 

fonctionnement chaudière granules 

 

 

 

 

 

schema technique chaudiere bois 1 

 

 

 

 

schema technique chaudiere bois 

 

Chaudière à gazéification de bois

Les chaudières à gazéification de bois sont dotées d’un système de combustion à flamme inversée qui, grâce à une combustion progressive de la matière bois, fournit une puissance thermique plus stable dans le temps et plus contrôlée. Les produits de fumées, outre leur bas contenu de CO (classe 3 selon EN 303-5), ne sont pas visibles à l’oeil nu, et le régulateur de tirage empêche leur échappement dans le local technique pendant la recharge de bûches. Comparées aux chaudières traditionnelles à bois, les chaudières à gazéification de bois bûche permettent d’économiser de 20 à 30% du combustible et de réduire sensiblement les émissions de CO.

 

chaudière Bûche Emat

 

Chaudière à granulés de bois

Chaudière automatique aux granulés de bois, combustion modulante de 30% à 100%. 
Combustible : granulés de bois norme DIN 51751, DIN Plus ou équivalent.
Avec différents accessoires tels que silo et vis d'alimentation, elle peut remplacer, à confort de chauffage identique, toute chaudière.

Fonctionnement :

  • La chaudière s'alimente d'elle-même en combustible depuis le silo de stockage, par une vis souple
  • Une écluse rotative sur rotule orientable permet l'arrivée du combustible sans coude supplémentaire.
  • Elle gère elle-même l'allumage du combustible, le nettoyage du corps de chauffe et du brûleur. L'auto-nettoyage peut être programmé aux heures choisies.
  • Elle dose d'elle-même la quantité de granulés nécessaire à sa combustion modulante pour faire face aux besoins énergétiques (sonde Lambda).
  • Elle est munie d'un décendrage automatique avec un bac à cendres lui assurant une grande autonomie.
  • Régulation climatique pour un circuit de chauffage, action sur vanne motorisée et circulateur, programmation hebdomadaire, commutation automatique été-hiver, programme vacances.

 

chaudière à pellet HStarm 

 

Chaudière à énergie mixte Bûches et Pellets

Cette chaudière fonctionne avec une seule chambre de combustion, qui identifie le combustible en cours d'utilisation. Le bois bûche peut être inséré à n'importe quel moment, même pendant la combustion des granulés. Aucune commutation, ni intervention manuelle ne sont nécessaires. La flamme des granulés allume automatiquement le bois bûche, puis le mode granulés stoppe jusqu'à la combustion intégrale du bois bûche. La combustion au granulés redémarre ensuite automatiquement si nécessaire. Un silo hebdomadaire accolé à la machine permet le cas échéant de fonctionner une semaine uniquement au pellet. Possibilité en option de se raccorder à un silo de grosse capacité.

Les avantages:

  • Combinaison de différents types de combustibles. Alternance des combustibles tout automatique: bois + granulés.
  • Rendement élevé pour tous les combustibles.
  • Quasi équivalent à celui des chaudières spécifiques à fuel ou au gaz naturel (jusqu’à 93% sur une puissance nominale)
  • Une cheminée et un seul conduit de fumées
  • Fonctionnement écologique pour tous les types de combustibles.

 

chaudi&
egrave;re Mixte pellet et bûche Emat 

infos de Welem 

 


 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les chaudières à bois

Nouveau commentaire